Reconstitution de la façade de l'Arsenal

Lorsque les portes du Tunnel Sainte-Marie s’ouvrent après plus de 70 ans d’abandon, on y découvre les vestiges de son passé. Mais on y trouve aussi des objets qui semblent venus d’ailleurs : d’étranges pierres sculptées. Après des années de recherches, le mystère s’éclaircit : les pierres viennent de l’Arsenal du Havre.

Un héritage qu’on croyait disparu…


L’Arsenal était l’ancien port militaire du Havre, en activité de 1671 à 1824. Situé autour du Bassin du Roi, il a permis la construction de plus de 900 navires pour la Marine Royale. Lorsque le port militaire est transféré à Cherbourg, les bâtiments havrais sont démantelés.

 

Le seul vestige est le magasin général, datant du XVIIe siècle et reconstruit en 1780 par l’architecte Paul-Michel Thibaut (qui concevra plus tard la Maison de l’Armateur). C’est ce bâtiment qui devient le symbole de l’ancien port militaire du Havre, et qu’on appelle communément l’Arsenal.


Il est malheureusement détruit par les bombardements en 1944. Seules rescapées des décombres : ses portes, et la sphère armillaire (instrument de mesure astronomique) qui trônait auparavant au sommet de son campanile… Ainsi que des pierres de sa façade, entreposées dans le Tunnel Sainte-Marie. Elles ne sont identifiées qu'en 2019 grâce aux recherches de Thierry Vincent puis Aline Lemonnier-Mercier.

… Mais qui pourrait reprendre vie


C’est donc une découverte extraordinaire, qui permet de retrouver un peu d’un monument qu’on pensait perdu pour toujours. Et grâce à la technologie, sa façade pourrait reprendre vie. En effet, le projet est de scanner chaque pierre pour en avoir une représentation informatique 3D. Le travail des chercheurs sera ainsi facilité, et il sera possible de reconstituer la façade en format numérique 3D. La modélisation permettra aussi de fabriquer des répliques des pierres, pour reconstituer ce puzzle géant.


Les pierres se trouvant toujours dans le Tunnel Sainte-Marie, c’est donc l’ASPH qui porte ce projet. Dans un premier temps, seule la « pierre Cadran » (photo ci-contre) a été scannée. L’objectif de l’association est désormais de récolter suffisamment de fonds pour scanner toutes les pierres avec du matériel de pointe. A terme les Havrais pourraient donc découvrir le magasin général de l’Arsenal, ce témoin de l’ancien Havre aujourd’hui disparu.


Les pierres sont également exposées dans le Tunnel Sainte-Marie. Au sein de ce lieu les visiteurs peuvent donc découvrir l’histoire du Tunnel, mais aussi l’histoire des pierres de l’Arsenal, deux destins étonnamment liés.

Pour obtenir vos billets et visiter le Tunnel Sainte-Marie, cliquez ici.

 

Pour contribuer à la sauvegarde des pierres de l’Arsenal,

faites un don en cliquant ici.